DRESS CODE

Le compositeur et flûtiste Jocelyn Mienniel invite le compositeur et pianiste Chassol, le batteur Mathieu Edouard et la voix de Mike Ladd à jouer la bande originale d’un film imagninaire écrite par Amaury Chardeau, avec la collaboration scénique de Xavier Veilhan.


« It’s better to burn out than to fade away...»  

(Mieux vaut brûler carrément que s’éteindre à petit feu)


Sur une idée originale du flûtiste et compositeur Jocelyn Mienniel, les paroles de cette chanson de Neil Young qu’on retrouve dans la lettre de suicide de Kurt Cobain, pourraient être à elles seules le leitmotiv de la fiction imaginée et écrite par Amaury Chardeau, producteur de Juke-Box sur France Culture, émission racontant des histoires en musique à travers le monde.


Dans un cadre de scène imaginé avec la collaboration du plasticien Xavier Veilhan, se joue la bande originale d’un film imaginaire : une nuit, le temps d’une fête parmi des inconnus, une femme réalise que, faute d’idéal, l’humanité court à sa perte. Comment sauver sa peau dans cette inextinguible fuite en avant, cette recherche effrénée de jouissance et d’éphémère ? 


Avec en toile de fond une bande-son élaborée à partir de samples et d’archives sonores, Jocelyn Mienniel invite Chassol à croiser leurs cultures musicales communes, leurs influences et leurs personnalités de compositeur, empruntant à différents courants musicaux qui prônent la liberté et l’anticonformisme, pour imaginer un nouveau langage et composer la bande originale d’un récit qui se déroule une nuit couleur d’encre, où se croisent chimères, freaks et avatars.


Autour d’eux, le poète et rappeur américain Mike Ladd et le batteur Mathieu Edouard entrent à leur tour en dialogue avec une galerie de personnages insolites, mélange de genres et d’outrances, au gré de rebondissements inattendus et d’ambiances de fête dévastatrice, peut-être la dernière avant fermeture…


A eux tous, ils façonnent sur scène une séquence musicale et transdisciplinaire d’une extraordinaire liberté, de questionnement de l’existant, d’anticonformisme, d’invention d’une forme artistique audacieuse, réfléchie à plusieurs échelles, et d’une forme d’expression du vivant.


Line up 



Flûtes, direction artistique : Jocelyn Mienniel

Fender Rhodes, CP 70 : Christophe Chassol

Batterie : Mathieu Edouard

Rap, spoken word : Mike Ladd

.


Scénographie : Xavier Veilhan

Texte : Amaury Chardeau

Son : Renaud Thill

Calendrier

04.09.2022 @ Concert de Création - Jazz à la Villette / Paris

10.09.2022 @ Abbaye de Royaumont

15.10.2022 @ Scène nationale / Saint Quentin en Yvelines

28.10.2022 @ Centre des arts / Enghien-Les-Bains

10.12.2022 @ Fest. Jazz au fil de l’OIse / Pontoise




Informations complémentaires

DRESS CODE est une création portée par la Fondation Royaumont, en partenariat avec la Compagnie Drugstore Malone, le Festival Jazz à la Villette, le Centre des arts d’Enghien-Les-Bains et la Scène nationale de Saint Quentin en Yvelines.


  1. Joce Mienniel est artiste en Résidence 2020-2022 à l’Abbaye de Royaumont.

DRUGSTORE MALONE

est une compagnie qui bénéficie de l’aide à la structuration par la DRAC Ile-de-France.

Compagnie Drugstore Malone

37, Rue des chevaux d’Antan 91210 DRAVEIL drugstoremalone@gmail.com

siret 53065028200011 – APE 5920Z – Licence 2-1077554

  www.drugstoremalone.com


Contacts :

Jocelyn Mienniel , directeur artistique - 0612178711 – jocelyn.mienniel@wanadoo.fr

Laetitia Zaepffel, accompagnement/production laetitia@drugstoremalone.com


Jocelyn

MIENNIEL


CHASSOL